ONCLE VANIA - ДЯДЯ ВАНЯ (JANV.20)
Auteur
Anton Tchekhov
Metteur en scène
Stéphane Braunschweig
Lieu de représentation
Théâtre de l’Odéon
Adresse
Place de l’Odéon 75006 Paris
Adresse du site officiel
www.theatre-odeon.eu
Tel :  01 44 85 40 40
Dates et heures de représentation

Du 16 au 26 janvier 2020 
du mardi au samedi à 20h,
le dimanche à 15h
en russe, surtitré en français
surtitres anglais les 18 et 25 janvier
Résumé
"En général tous les personnages de Tchekhov se racontent des histoires et Tchekhov s’applique à leur enlever ces béquilles imaginaires sur lesquelles ils s’appuient. On peut penser que c’est cruel… Je ne dis pas que nous n’avons pas besoin de certaines illusions pour vivre, mais il faut trouver un équilibre entre la réalité et les fables que nous nous racontons à nous-mêmes.

Je crois que la force du théâtre de Tchekhov, c’est qu’il essaie de nous mettre dans un rapport vrai avec la réalité. Et de ce point de vue, Oncle Vania est d’une incroyable radicalité (...)

On peut dire qu’Oncle Vania est un mini éco-système où les hommes se détruisent les uns les autres. Encore une fois, pour Tchekhov, il n’y a pas d’un côté la destruction de la nature, et de l’autre la destruction de l’homme par l’homme. Les deux sont intrinsèquement liées.
Et le personnage de Vania est sans doute le personnageclé de cette destructivité, c’est pourquoi la pièce porte son nom. Sa désillusion par rapport au professeur Serebriakov, pour qui il a sacrifié sa vie, libère sa négativité. Il se révolte et se bat contre tout le monde : le professeur, sa propre mère, et même Elena, qu’il aime désespérément.

Détruire pour tenter de faire taire sa souffrance. À côté de lui, on a un personnage comme Astrov, qui ne se fait pas beaucoup d’illusions sur le monde avec son regard scientifique, mais qui n’admet pas non plus qu’on se résigne au monde tel qu’il va. C’est un homme qui oscille entre une lucidité qui le rend parfois plus sombre encore que Vania, et ses convictions qui le poussent à se battre contre l’indifférence, le cynisme et la résignation : et cette oscillation me semble très proche de ce que nous pouvons ressentir aujourd’hui face au devenir de la planète.

 (Stéphane Braunschweig-Propos recueillis Ekaterina Kachur à Moscou en août 2019)
Distribution
Avec :  Anatoli Béliy ( Astrov) Elisaveta Boyarskaya (du 16 au 19: Helena Serebryakova) en alternance avec Yulia Peresild (du 21 au 26) Irina Gordina (du 16 au 19 : Marina Timofeevna en alternance avec Nina Gouliaéva (du 21 au 26) Dmitri Jouravlev (Telegin) Nadejda Loumpova (Sonya) Evguéni Mironov (“Oncle Vania”) Ludmila Trochina ( Voynitskya) Victor Verjbitski ( Serebryakov)

Mise en scène et scénographie  : Stéphane Braunschweig
Collaboration à la scénographie : Alexandre de Dardel - Lumière  : Marion Hewlett  -
Costumes :  Anna Hrustalyova -
et l’équipe technique de l’Odéon-Théâtre de l’Europe
Mise en scène
Créé le 15 septembre 2019 au Théâtre des Nations – Moscou
production Théâtre des Nations – Moscou
Informations pratiques
Durée  : 2h40 :1re partie 1h05 - entracte - 2e partie 1h
Tarifs
  : de 40€ à 14€
retour au sommaire
Copyright 2008 © Paris Moscou
Qui sommes nous | Annonceurs | Partenaires | Mentions légales | Plan du site contact