EN SE COUCHANT, IL A RATÉ SON LIT (MARS 2019)
Auteur
D’APRÈS LES TEXTES DE Daniil Harms
Metteur en scène
Lilo Baur et Jean-Yves Ruf
Lieu de représentation
Théâtre Gérard Philipe (salle Roger Blin)
Adresse
59, boulevard Jules Guesde 93200 Saint-Denis
Adresse du site officiel
www.theatregerardphilipe.com
Tel :  01 48 13 70 00
Dates et heures de représentation

Du 11 au 31 mars 2019
Du lundi au samedi à 20h,
le dimanche à 15h30, relâche le mardi
Durée estimée : 1h15
(Crédit photos:Pascal Victor)


INVITATIONS : du 11 au 17 mars
Résumé
« Dès son plus jeune âge et jusque dans sa vieillesse avancée, un homme avait dormi sur le
dos avec les bras croisés. Finalement il en mourut. C'est pourquoi : dors sur le côté ! »
Distribution
Avec  : Elissa Alloula, Joan Bellviure, Jean-Christophe Cochard, Isabel Aimé Gonzales Sola, Laurence Mayor, Vincent Mourlon, Pierre-Yves Poudou

Lumière :  Jean Bellorini - Scénographie : Laure Pichat - Création son : Xavier Jacquot
Costumes : Agnès Falque - Assistanat aux costumes : Marlène Hervé
Stage à la mise en scène : Samantha Pelé - Traduction : André Markowicz
Bio expresse

Les textes de Daniil Harms sont des petits trésors d’humour, vifs et cruels. Le titre du spectacle en témoigne. Pourtant, si l’on plonge dans la biographie de cet auteur, on ouvre en même temps l’une des pages les plus sombres de l’histoire du XXe siècle.

Daniil Harms, né en 1905 et mort de faim pendant le siège de Leningrad en 1942 est
un poète absurdiste russe du début du XXe siècle. Il fut vite interdit de publication,
on lui permit seulement d’écrire pour les enfants.
Il connut la censure stalinienne, la surveillance, la répression.

  Il a écrit « pour le tiroir » nombre de textes et dialogues souvent courts, jamais publiés
de son vivant : une pièce de théâtre,
des histoires courtes, des poèmes, des blagues, des fragments. 
Ses textes, drôles, cruels, profonds, tirant vers l'absurde, décrivent une société gangrenée, manipulée, inhumaine, avec un humour féroce.



Harms témoigne de sa vie quotidienne sous la dictature avec une distance étonnante, presque une froideur, qui donne à son humour une tonalité aigüe et implacable.

Réhabilité en URSS en 1956, il reste aujourd’hui méconnu en France, malgré une oeuvre étonnante, mêlant le tragicomique à l’absurde, maniant la forme courte – poésie, théâtre et prose – dénonçant, par l’humour et le non-sens, la violence et la monstruosité de son temps.

Informations pratiques
AUTOUR DU SPECTACLE
dimanche 17 mars à partir de 12h : brunch au restaurant du théâtre
dimanche 24 mars : garderie-atelier à 15h30 et rencontre avec l’équipe artistique modérée par Anne-Laure Benharrosh à l’issue de la représentation

Tarifs : de 6 € à 23 €
Navette retour tous les soirs vers Paris, les jeudis et samedis à Saint-Denis.
retour au sommaire
Copyright 2008 © Paris Moscou
Qui sommes nous | Annonceurs | Partenaires | Mentions légales | Plan du site contact