ANALPHA-BETES D'ANNA PAVLOVA (DéC/JANV)
ART CONTEMPORAIN &
Lieu de l'exposition
41 rue de Verneuil 75007 Paris
Adresse du site officiel
www.rtrgallery.com
Tel :  +33 (0) 6 63 20 23 33

du 13 décembre 2019 au 31 janvier 2020
Vernissage de l'exposition en présence de l'artiste
Le 12 décembre de 18h30 à 21h
Jours et horaires d'ouverture
du Mardi au Samedi,
de 14h à 19h
A propos
La galerie LIZA FETISSOVA (anciennement Russiantearoom Gallery) présente, pour la toute première fois en France, l'artiste Anna PAVLOVA et propose l'exposition ANALPHA-BETES :
un clin d'œil d'art contemporain et de " Fake News " médiévales pour une critique à peine masquée de nos usages. En partenariat avec la Galerie Transatlantique

L'artiste est passionnée par les " Slavons ", ses aïeuls d'époques très lointaines. Pour partager leur savoir et apprivoiser leurs peurs, les Slavons ont créé un drôle d'alphabet où chaque lettre correspond à la première lettre du nom d'un animal. Chacune des lettres est donc représentée par cet animal, dans une description qu'on qualifiera de fantaisiste :

" Le lièvre, parmi les animaux, est propre et peureux. On dit que le lièvre, pendant un mois est un mâle, et pendant l'autre - une femelle. C'est pour cette raison qu'il a une telle progéniture ". Ou encore : " Crocodile a la particularité suivante : il remplit sa bouche avec de l'eau et la verse sur le chemin emprunté par des animaux. Des animaux qui glissent, tombent, et alors qu'ils se relèvent, le crocodile accourt et les mange ".

Anna Pavlova a d'abord choisi de donner une forme physique à ces portraits animaliers.
Cette interprétation artistique singulière pourrait s'arrêter là mais le propos de l'artiste va plus loin. A quel point est-on différent de nos ancêtres ? Avec la vitesse de l'information, la mondialisation, la circulation dite libre - est-on vraiment mieux renseigné, plus alerte, plus curieux, plus heureux ?

Chez Anna Pavlova le phénomène de décalage entre nos prétendues connaissances et la réalité prend une forme métaphorique. Un air de déjà vu avec le masque d'animal. Ils deviennent les symboles de " fake news " dans notre monde presque virtuel où nous sommes aussi ANALPHABETES, habitués dorénavant à mesurer le niveau de notre éducation par notre capacité à chercher et trouver la bonne info.
retour au sommaire
Copyright 2008 © Paris Moscou
Qui sommes nous | Annonceurs | Partenaires | Mentions légales | Plan du site contact