ANATOLE DEMIDOFF - VOYAGE EN RUSSIE
ENTRE ART ET DIPLOMATIE
Lieu de l'exposition
Centre Spirituel ET Culturel Orthodoxe Russe6 1 quai Branly 75007 Paris

Du 26 septembre au 13 octobre 2017
Jours et horaires d'ouverture
de 12h00 à 14h00 et
de 15h00 à 19h00
Fermé le mardi /ouvert les jours fériés.
Accès gratuit.
A propos
Exposition inédite d’une centaine de dessins originaux réalisés par les artistes André Durand et
Auguste Raffet, consacrée à l’expédition artistique et scientifique organisée en 1839 par le
Prince Anatole Demidoff, qui par la suite seront publiés en 1840 dans 2 volumes rares sous le titre de "Voyage pittoresque et archéologique en Russie".
Ce voyage retrace un périple de St-Pétersbourg puis Moscou pour se terminer à Kazan.
Cette expédition illustre les sites et les monuments les plus remarquables qui soient offerts aux yeux des voyageurs.
Artiste(s)
Anatole Demidoff:
Issu d'une famille d’industriels russes fortunée qui avait à coeur de promouvoir les avancées sociales de son pays, Demidoff souligne les échanges qui ont toujours uni la Russie et la France.
Diplomate à Paris, ambassadeur à Londres et à Vienne, iln’aura eu de cesse de vouloir faire découvrir la Russie à l’Europe, et surtout à la France. Cette volonté de rapprochement est aussi marquée par la publication dans le Journal des Débats d’une série d’articles sur la Russie dans le but de combattre certaines idées reçues de la France à l’égard de la Russie, mais aussi par son mariage en 1840 avec la princesse Mathilde Bonaparte, nièce de Napoléon 1er.

La passion de Demidoff pour Napoléon Ier guidera toute sa vie l’orientation d’une majeure
partie de ses acquisitions. Il se distingue en éminent connaisseur en art à travers des
commandes à Eugène Delacroix, Paul Delaroche, James Pradier… à Lorenzo Bartolini, sculpteur florentin de la famille impériale mais aussi par le rachat d’une partie du mobilier du cardinal Fesch et la construction du Musée Napoléon Ier de la Villa San Martino sur l’Île d’Elbe.

Nommé par la suite correspondant de l’Académie des sciences par F. Arago, Demidoff entendait ainsi montrer l’envergure du projet des Lumières en Russie.

Cette exposition retrace le travail fourni par le lithographe André Durand et le dessinateur Auguste Raffet qui nous livre une vision ethnographique pionnière et encore sans précédent pour l’époque, où les paysages représentés illustrent l’héritage d’une civilisation tournée vers l’Occident ainsi que les réformes économiques et sociales de la Russie du Tsar Nicolas Ier.

retour au sommaire
Copyright 2008 © Paris Moscou
Qui sommes nous | Annonceurs | Partenaires | Mentions légales | Plan du site contact