RETROSPECTIVE : PIONNIÈRES DU CINÉMA SOVIÉTIQUE
CINEMATHEQUE FRANCAISE
Réalisateur
RETROSPECTIVE
Date de sortie
14-10-2020
Support(s) disponible(s)

Du 14 au 29 Octobre 2020
CINEMATHEQUE FRANCAISE
51 Rue de Bercy, 75012 Paris
Tel : 01 71 19 33 33

Synopsis
Jusqu'aux années 1960, il y eut plus de réalisatrices en URSS que dans aucun autre pays.
L'accès des femmes aux moyens de production, la remise en question de la division du travail
par genres, ne se fait pas « naturellement », progressivement, mais est un processus révolutionnaire, qui se heurte à de fortes résistances et retours en arrière.

Les femmes se trouvent dirigées vers des professions « typiquement féminines » (actrice, monteuse, scénariste) pour être reconnues. Elles sont souvent spécialisées dans les films pour enfants, les documentaires ou les courts métrages.
S'il a fallu omettre à regret Elizaveta Svilova et Ioulia Solntseva, cette rétrospective est l'occasion de réévaluer Véra Stroïeva, Alexandra Khokhlova, Olga Preobrajenskaïa,
réalisatrice dès avant la révolution, dont on connaît un des films féministes de la fin des années 1920," Les Femmes de Riazan," grand succès en France sous le titre "Le Village du péché".
Margarita Barskaïa a réalisé un chef-d'œuvre, "Souliers percés " plus avec des enfants que pour les enfants, et le splendide "Père et fils " mutilé et jamais vu.
Son destin tragique (elle se suicide en 1939) ne doit pas laisser son talent dans l'ombre.
C'est vrai aussi de la Géorgienne Nutsa Gogoberidze, dont la carrière, après deux films étonnants fut brutalement interrompue par dix ans d'exil. Elle est à l'origine d'une dynastie de réalisatrices avec sa fille, Lana Gogoberidze, et sa petite-fille, Salomé Alexi, à qui on doit la restauration de ses films. Esther Choub est quant à elle reconnue comme créatrice du film de montage.

Il y a enfin la surprise de découvrir des films de femmes qui ont battu des records d'entrées, comme ceux de Nadejda Kocheverova ou de Tatiana Loukachévitch,  jusqu'à Kathryn Bigelow...
Informations pratiques
PROGRAMMATION :

Ouverture de la rétrospective : Le 14 octobre 2020 à 20h00 - Salle Henri Langlois :
Séance présentée par Bernard Eisenschitz et Irène Bonnaud.
Affaire des fermoirs (L')- A. Khokhlova / URSS / 1929 CM Di 18 oct 21h30-Di 25 oct 17h
Buba- Nutsa Gogoberidze / URSS / 1930 CM-Di 18 oct 19h00 - Sa 24 oct 21h30
Cendrillon- N. Kocheverova, M. Chapiro / URSS / 1947-Je 22 oct 21h15 -Je 29 oct 20h
------------------

Gavroche- Tatiana Loukachevitch / URSS / 1937-Sa 17 oct 19h -Sa 24 oct 17h00

------------------

Génération des vainqueurs
- V. Stroïeva / URSS / 1936-Me 21 oct 21h-Me 28 oct 19h
Kachtanka- Olga Preobrajenskaïa / URSS / 1926-Sa 17 oct 21h- Sa 24 oct 19h30
Komsomol à la tête de l'électrification-E.Choub/URSS/1932-Me 21 oct et Di 25 oct 19h00
Père et fils- Margarita Barskaïa / URSS / 1936-Je 22 oct 19h30 - Me 28 oct 21h30
------------------

Sacha -Aleksandra Khokhlova / URSS / 1930-Di 18 oct 21h30 - Di 25 oct 17h00
Souliers percés -Margarita Barskaïa / URSS / 1933-Me 14 oct 20h00 -Di 25 oct 20h45
Ujmuri -Nutsa Gogoberidze / URSS / 1934-Di 18 oct 19h00 - Sa 24 oct 21h30
------------------

Vavila le terrible et tante Arina-O.Khodataïeva/1928/
URSS-Sa 17 oct 19h-Sa 24 oct 17h
Liens utiles
www.cinematheque.fr
retour au sommaire
Copyright 2008 © Paris Moscou
Qui sommes nous | Annonceurs | Partenaires | Mentions légales | Plan du site contact