LE PREMIER MAITRE (LYON)
PROJECTION SUIVIE DE LA PRESETATION DU LIVRE DE M. CIMENT
Réalisateur
Andreï Konchalovsky
Date de sortie
25-04-2019
Support(s) disponible(s)

Le 25 avril 2019 - 20h
25 rue du Premier Film
69352 - Lyon


Synopsis
En 1923 en Kirghizie, un instituteur délégué par le gouvernement soviétique s'installe au sein d'une population pauvre, inculte et encore asservie par le poids de traditions ancestrales…

Une splendeur à la renommée internationale, devenue très rare sur grand écran.

"L'initiation au socialisme d'une fillette par un professeur tout ce qu'il y a de soviétique.
Ce conte cruel est une merveille. "
Informations pratiques
Projection du film "Le Premier Maïtre" premier long métrage du maitre du cinéma soviétique
Andreï Konchalovsky.(1965)
à l'issue de la projection une signature du livre de Michel Ciment paru le 3 avril 2019 :
"Andreï Konchalovsky: ni dissident, ni partisan, ni courtisan" (
272 pages, 30 illustrations)
Conversations avec Michel Ciment (Institut Lumière/Actes Sud, 2019).
La séance sera suivie d'une discussion avec le public.
Ces conversations sont une invitation à découvrir une oeuvre et une vie aussi foisonnante que passionnante :

Konchalovsky appartient à la génération des années 1960, la plus brillante du cinéma soviétique depuis celle des années 1920, qui, profitant du dégel Khrouchtchevien, allait redonner tout son éclat au cinéma de son pays.
Ni dissident, ni courtisan, ni partisan, il croit à l’indépendance et à la liberté des individus et s’est construit en ennemi juré de tous les systèmes.
Sa capacité de création lui a également permis de s’insérer dans le cinéma américain, y compris en affrontant les folles contraintes des tournages hollywoodiens.

Dans ces entretiens, menés par Michel Ciment, il évoque cette carrière si particulière, partagée entre l’Union soviétique où il débuta comme coscénariste avec Tarkovsky sur Andreï Roublev et dirigea Sibériade, sa grande oeuvre, les États-Unis où il réalisa Maria’s Lovers et Runaway Train, et la Russie où il revint tourner après la chute du régime soviétique jusqu’à son dernier film réalisé en Italie.

Michel Ciment est écrivain et critique de cinéma. Maître de conférences honoraire en civilisation américaine à Paris VII, il est directeur de la publication de Positif et intervient au Masque et la Plume depuis 1970. Il est l’auteur d’ouvrages d’entretiens remarqués avec de grands cinéastes.
retour au sommaire
Copyright 2008 © Paris Moscou
Qui sommes nous | Annonceurs | Partenaires | Mentions légales | Plan du site contact