LA CERISAIE-VARIATIONS CHANTEES (OCT.18)
Auteur
D’après Anton Tchekov
Metteur en scène
Susana Lastreto
Lieu de représentation
Théâtre de l'Atalante
Adresse
10 Place Charles Dullin, 75018 Paris
Adresse du site officiel
www.theatre-latalante.com
Tel :  01 46 06 11 90
Dates et heures de représentation

Du mardi 30 octobre
au dimanche 4 novembre 2018

les mardis, mercredis et vendredis à 20h30
les jeudis et samedis à 19h
le dimanche à 17h
Durée : 1h30


INVITATIONS : le 31 Octobre et
                         le 1er Novembre

Résumé
Les rires et les larmes, la douleur et la joie, l'oubli et les souvenirs, comme dans la vie. Qui mieux que Tchekhov pouvait nous proposer tout cela ?

La Cerisaie aborde des thèmes qui tiennent à coeur et qui résonnent particulièrement
aujourd'hui : la perte d'un lieu aimé qu'on est obligé de quitter, (le départ d'un pays... ?), l'argent
qui achète tout, la disparition définitive d'un monde ancien... Mais aussi, opiniâtre, l'espoir
d'une nouvelle vie.


Cette Cerisaie navigue  entre les actes, scrupuleusement respectés dans leur déroulement
et les lettres de Tchekhov à propos de l'écriture de la pièce.

Une adaptation des quatre actes en gardant les moments « phare » de chacun, pour permettre un meilleur tissage entre les différents textes sans alourdir le spectacle.
Distribution
Avec :
Léon Bonnaffé : Lopakine, Pitchchick, Tchekhov - Hélène Hardouin : Lioubov
Marieva Jaime-Cortez : Ania - Nathalie Jeannet : Varia, Charlotte -
Matila Malliarakis : Tchekhov, Gaev, Yasha
Igor Oberg : Firs -  Jean Pavageau : Tchekhov,Trofimov, Pitchchick, Yasha
Solange Wotkiewicz : Douniacha, Charlotte

Et les musiciens  : Annabel de Courson, Jorge Migoya.
Musique du répertoire : chansons françaises et du répertoire étranger
Lumière  : Antoine Duris
Mise en scène
"Ils sont dix sur le plateau, huit comédiens et deux musiciens. Ils se partagent les rôles, passant
de l'un à l'autre. On retrouve cet esprit baroque, puissant, loin de la retenue qu'on prête parfois
à Tchekhov. Cette Cerisaie est donc parfois grotesque, violente et drôle.
« Les femmes sont en blanc », écrit Tchekhov dans une de ses lettres. Va pour le blanc donc, pour les femmes...

A certains moments les acteurs chantent des chansons d'aujourd'hui qui sont en rapport avec
les émotions de leurs personnages.

Tchekhov était amateur de musique, mais la musique n'envahit pas : elle suggère, vibre
en filigrane, change l'atmosphère, ouvre la porte des rêves, apaise ou enfièvre, prépare les souvenirs futurs."
Liens utiles
Bande annonce
retour au sommaire
Copyright 2008 © Paris Moscou
Qui sommes nous | Annonceurs | Partenaires | Mentions légales | Plan du site contact