LES CONTES D'HOFFMAN (JANV.18)
Auteur
J.Offenbach
Metteur en scène
Jean-Louis Grinda
Lieu de représentation
Opéra de Monte-Carlo
Dates et heures de représentation

Les 22 Janvier 2018 – 20h (GALA)
25 et 31 Janvier – 20h
Le 28 Janvier 2018 – 15h
A propos
Opéra fantastique en un prologue, trois actes et un épilogue.
Génial testament parcellaire, Les Contes d’Hoffmann exhale un parfum sensuel et morbide.
Le 5 octobre 1880, Offenbach meurt alors que son opéra inachevé est en pleine répétition à l’Opéra-Comique. Après avoir fait rire aux larmes et s’être malicieusement moqué de la bonne société du Second Empire, Offenbach allait dévoiler autre chose de lui.

Son rêve était d’être reconnu comme un compositeur d’opéra talentueux et profond.
Il ne s’agissait pas de devenir un autre – ses aspirations ne l’avaient jamais quitté – mais plutôt,
à l’approche de la mort, d’exprimer une part de ses tourments intimes au travers son double,
le poète Hoffmann.
Lorsque celui-ci doit, au bout de ses illusions, renoncer à l’amour absolu afin de se dédier à son art, c’est bien Jacques Offenbach qui nous parle.
Programme

Hoffmann : Juan Diego Flórez - Olympia / Antonia / Giulietta /Stella : Olga Peretyatko
Lindorf / Coppélius / Dr Miracle /Capitaine Dapertutto  : Nicolas Courjal
Nicklausse : Sophie Marilley -Andrès / Cochenille / Frantz /Pitichinaccio : Rodolphe Briand
Nathanaël : Marc Larcher - Hermann / Schlemil : Yuri Kissin - Luther : Antoine Garcin
Spalanzani : Reinaldo Macias - Crespel  : Paata Burchuladze
La Mère d’Antonia  : Christine Solhosse
Direction musicale  : Jacques Lacombe - Décors & lumières : Laurent Castaingt
Costumes : David Belugou - Chef de choeur : Stefano Visconti

Choeur de l’Opéra de Monte-Carlo - Orchestre Philharmonique
de Monte-Carlo
Bio expresse
Olga Peretyatko est née à Saint-Pétersbourg, où elle a fait ses études musicales avant de se perfectionner à Berlin. Sa carrière a éclaté avec le rôle-titre du Rossignol de Stravinsky,  à Toronto en 2009.

Yuri Kissin est né à Perm en Russie. Après ses débuts en Israël, il s’est établi en France et a été admis au Centre de formation lyrique de l’Opéra national de Paris ; il a participé à près d’une trentaine de spectacles sur les scènes de l’Opéra-Bastille et du palais Garnier.

Né à Tbilissi (Géorgie), Paata Burchuladze se révèle en 1984 en incarnant Ramfis,dans Aida,
à Londres ; il y est réinvité dans la rôle de basse des grands opéras. Après ses débuts à la Scala, il chantera
les plus grands rôles de basse au Metropolitan Opera de New York.


 
retour au sommaire
Copyright 2008 © Paris Moscou
Qui sommes nous | Annonceurs | Partenaires | Mentions légales | Plan du site contact